Vous êtes amateur de cannabis mais vous en avez marre de vous réveiller chaque matin en étant encombré avec une toux chronique. Et bien sachez que vous pouvez continuer à profiter des effets de votre herbe préférée tout en éliminant l’aspect négatif de la fumette, et cela en optant pour la vaporisation de votre cannabis.

La vaporisation du cannabis est un processus qui permet l’évaporation des substances actives de l’herbe sans atteindre la température de combustion qui va la dégrader et donc dégager des substances nocives pour les poumons.

Elle se fait grâce à un appareil, appelé vaporisateur.

Comment fonctionne la vaporisation ?

Si vous optez pour la vaporisation de votre herbe, voici comment procéder :

  • Tout d’abord, il faut vous procurer un vaporisateur : vous pouvez opter pour des vaporisateurs stylos, un peu comme les cigarettes électroniques, ou des vaporisateurs de salon qui ne peuvent être utilisés que sous-secteur.
  • Il faut bien choisir et préparer son herbe : l’herbe doit être hachée finement à l’aide d’un grinder ou à la main. Elle ne doit surtout pas être condensée au niveau de la surface de contact avec l’air chaud. En revanche, la résine doit être effritée car elle risque de fondre et boucher les petits trous de la grille de surface. Il est même conseillé de la mettre en sandwich entre deux couches d’herbes hachées.
  • Décider de la température de vaporisation : faire passer un air d’une température de 190°C en moyenne suffit largement pour profiter des cannabinoïdes de votre cannabis. Il existe une petite différence entre la résine et l’herbe (l’herbe se vaporise à partir de 180°C jusqu’à 200°C alors que la résine nécessite une température plus élevée de 200 à 220°C). Vous pouvez choisir aussi la température de vaporisation selon l’effet que vous voulez avoir, par exemple à 170°C, on peut avoir des effets anxiolytiques et euphoriques alors qu’à 220° on obtient carrément un effet sédatif.

Quels sont les avantages de la vaporisation ?

Voici les principaux avantages qui vous feront pencher vers la vaporisation :

  • Protège vos poumons : le cannabis n’a jamais été considéré comme étant cancérigène par contre, la combustion si. C’est pour cela que la vaporisation vous permet de continuer à consommer de l’herbe tout en évitant toutes les substances cancérigènes dues à la combustion.
  • Le dosage : la vaporisation ne demande pas autant de concentration d’herbe qu’un joint, car elle convertit 20% de plus d’herbes en cannabinoïdes actifs qu’un simple joint. Pour les utilisateurs réguliers, cela peut revenir plus économique avec le temps car il y a moins de consommation.
  • Les effets secondaires : pour les patients consommant de l’herbe, la vaporisation est parfaite pour éviter les effets secondaires de la fumette.
  • La discrétion : les vaporisateurs d’herbes portables ne dégagent presque pas d’odeur ce qui les rend très discrets en publics. Ils restent assimilés à la cigarette électronique.
Categories: Conseils santé