La sophrologie est une méthode psychothérapeutique semblable à l’hypnose. Elle s’insère dans le domaine de la médecine douce ou parallèle dans la mesure où elle se décline en un ensemble de méthodes et de techniques agissant au niveau psychocorporel sans prescriptions médicamenteuses. En effet, cette pratique qui touche à la fois le corps et le mental s’appuie essentiellement sur des exercices de relaxation, de respiration, d’imagerie mentale afin de métamorphoser les pensées négatives, les peurs, les phobies et les angoisses les plus enracinées en pensées positives. Ces techniques visant à atteindre un état de bien-être et de sérénité permettraient de mieux se connaître et ainsi d’affronter sans grande peine les défis quotidiens et leur lot de tracas et de stress.

La sophrologie est conçue par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo en 1960. Pour son élaboration, il s’est inspiré de méthodes à la fois occidentales (relaxation) et orientales (méditation : yoga et du zen).

Comment se déroule une séance « sophrologique » ?

Toute séance de sophrologie passe par trois paliers successifs :

  • Préambule : le sophrologue se doit d’abord de s’enquérir de l’état du patient, de ses peurs et angoisses afin de lui proposer des solutions adéquates. Généralement, le spécialiste et le patient font ensemble le point sur la séance précédente pour constater les manques et les évolutions. Puis, le sophrologue « débriefe » le patient sur la séance du jour, ses objectifs, ses vertus et les méthodes à adopter.
  • Exercices : le sophrologue propose au patient une série d’exercices délassants et dynamiques ayant trait à la visualisation d’images, par exemple, ou encore à la respiration et à la relaxation.
  • Mise au point : le patient met des mots sur ses ressentis, ses sensations, de sorte à constater de lui-même les acquis de la séance écoulée.

Quelles sont les vertus de la sophrologie ?

La sophrologie est utile à bien d’égards :

  • Douleurs : certaines douleurs mortifères et chroniques sont susceptibles d’être soulagées par la sophrologie, comme les céphalées, les acouphènes et les fibromyalgies.
  • Troubles de sommeil : les techniques de sophrologie contribuent à retrouver un sommeil réparateur et améliorer la qualité du sommeil.
  • Régimes : certaines techniques sophrologiques aident les adeptes des régimes à ne pas céder à leurs envies alimentaires et reprendre le contrôle d’eux-mêmes, car on ne mange pas toujours parce qu’on a faim.
  • Troubles enfantins : se pencher du côté de la sophrologie afin d’épauler les enfants dans leurs tracas quotidiens : dysfonctionnements comportementaux, timidité maladive, énurésie, etc.
  • Maladies neurodégénératives : il a été attesté que la sophrologie a pu aider à endiguer les symptômes de certaines maladies neurologiques comme l’Alzheimer.
Categories: Conseils santé