La désinfection est un moyen de protection et de prévention contre les infections dues à des micro-organismes ou à des virus pathogènes pour l’homme ou pour tout autre être vivant.

Elle consiste à supprimer tout pathogène (bactéries, virus, parasites) qui occupe une surface, des matériaux ou même des organismes vivants. Elle se déroule en deux étapes :

  • La détersion qui implique l’élimination préalable de toutes matières se déposant sur le site à désinfecter.
  • L’emploi de produit désinfectant qui peut avoir soit une action bactériostatique qui a pour but de freiner et de ralentir la multiplication des germes soit une action bactéricide qui a pour but de supprimer et carrément tuer les bactéries.

Les différents types de désinfectants

  • Les aldéhydes : parfaits pour la désinfection des matériaux médicaux et des surfaces hospitalières. Ils agissent en dénaturant les constituants des micro-organismes. Ils sont contre indiqués si le matériel est souillé.
  • Les halogènes : plus connus sous le nom de chlore ou d’eau de javel. Selon leur degré de chlorométrie, ils servent à désinfecter des surfaces propres, des surfaces souillées par des matières organiques ou des surfaces de manipulation de bactéries comme dans les laboratoires.
  • L’ammonium : c’est un puissant détergent, il est utilisé pour désinfecter n’importe quelle surface ou matériel.
  • Les dérivés phénoliques : ils sont utilisés dans la pré désinfection.
  • Le peroxyde d’hydrogène : c’est un puissant bactéricide et fongicide qui agit sur les composants de la membrane cellulaire des germes.
  • Les biguanides : ils sont utiles à la pré désinfection du matériel et à la désinfection des surfaces. On les utilise aussi dans la composition des solutions servant à désinfecter les lentilles de contact.
  • Les alcools : ils sont utilisés pour désinfecter les surfaces, le matériel, la peau mais à des concentrations différentes d’éthanol.

Quelles sont les règles de la désinfection ?

La désinfection est avant tout une réaction chimique qui obéit aux règles de la chimie :

  • La loi de la durée : il faut un minimum de temps de contact entre le désinfectant et le germe pour que la désinfection puisse avoir lieu. La durée varie selon la puissance de l’agent désinfectant et la résistance du germe.
  • La loi de la température : certains procédés de désinfection comme les vapeurs de formol nécessitent de la chaleur pour être opérationnels (plus de 40°C).
  • La loi de la concentration : un désinfectant trop concentré peut se révéler irritant voire même inefficace. Pareil pour les désinfectants à faible concentrations, leur dilution peut nous amener à une efficacité réduite du produit.
  • Loi relative au PH : certains désinfectants comme les phénols sont sensibles au PH, ils ne sont efficaces qu’en milieu acide.
  • Loi relative aux inhibiteurs : les désinfectants peuvent interagir avec d’autres substances se trouvant sur la surface à désinfecter. Ils deviennent alors, moins efficaces.
Categories: Conseils santé