Une entreprise est une personne morale dont la création demande certaines conditions, comme choisir la dénomination sociale, le secteur d’activité, sa nature, qu’elle soit une entreprise commerciale ou de services et également le financement. Les fondateurs de l’entreprise se doivent donc de trouver des moyens afin de financer leur entreprise, ils doivent maîtriser le financement et son évolution afin de le réaliser de la meilleure des manières. Définir ses besoins, établir une stratégie à long terme et trouver les meilleures sources de financements sont les mots clés à tenir en compte afin de renouveler sa politique de financement de la manière la plus optimale.

Les types de financement :

Parmi les types de financement les plus populaires :

  • Le capital, qui est la source de financement de l’entreprise la plus connue et qui est définie au sens de l’entreprise par le capital social. Le capital social d’une entreprise représente la somme des apports numéraires ou en nature apportés par des investisseurs appelés apporteurs de capitaux. Ces investisseurs bénéficient en échange de leurs apports, de parts sociales qui sont : des droits sur l’entreprise de type politique, en prenant part aux décisions majeures de l’entreprise, de type financier en touchant les dividendes de l’entreprise. Le capital est un passif en comptabilité, c’est à dire, une somme d’argent qui n’appartient pas à l’entreprise mais aux personnes qui y ont investi.
  • L’autofinancement : cette forme de financement est basée sur le fait de garder les résultats nets de l’entreprise au sein de l’entreprise en ne les distribuant pas. Cette technique permet à une entreprise donnée d’augmenter sa valeur, de financer par elle même toute stratégie de croissance interne ou externe, de rembourser des dettes éventuelles ainsi que de favoriser l’obtention d’un crédit.
  • Le crédit : Les crédits sont des sommes financières prêtées à une entreprise par des tiers. Ces tiers sont généralement des banques, et sont des dettes que l’entreprise doit rembourser, ainsi que son coût qui est l’intérêt. En comptabilité, le crédit est un passif du bilan puisque celui-ci n’appartient pas à l’entreprise. Il existe un grand nombre de formes de crédits comme le leasing ou l’octroi d’actifs et dépendent généralement de plusieurs conditions à fournir selon la situation.

Quelques autres formes de financement :

Les managers d’entreprise se retrouvent aujourd’hui dans l’expectative au vu du resserrement notable de l’obtention de crédits ainsi que de la difficulté à obtenir un capital suffisant à réaliser leurs objectifs. Ces décideurs ont donc pensé à des manœuvres nouvelles afin de financer leur entreprise, comme le financement bas de bilan, l’assurance crédit, le crédit stock, l’affacturage ainsi que des prêts d’honneur.